Mwoui,  c'est vrai que la SLA est une sacrée saleté : on passe assez rapidement d'un état physique à un autre... Mon terrien Préféré, avec qui je suis mariée, étant prof de maths-sciences,  je l'écoute souvent raconter à nos PetitsTouts passionnés, comment l'eau passe de l'état solide à l'état liquide, pour finir par l'état gazeux...

En fait, à peu de choses près, c'est un assez bon résumé de l'évolution de la maladie de Charcot qui me colle sacrément à la peau : La-Soi-Fée, pour ceux qui sont curieux ou se soucient de mon état, en est au stade de la liquéfaction. C'est une période physiquement intéressante : Ma tête penche dangereusement vers le sol,  mes bras pendouillent, mes jambes dansent le tango gesticulées par des fasciculations auquelles, surtout, il ne faut pas faire attention...

requin


Les crampes s'attaquent aux mâchoires, me faisant ressembler pendant une minute à un beau mélange entre une courgette géante et un arrêt sur image d'un documentaire animalier, quand on voit le requin ouvrir sa gueule avant de boulotter son met préféré. 


Bref, tout va bien pour moi, étant donné que je suis atteinte de SLA : j'ai des douleurs dans les muscles du cou mais je les comprends, car à l'origine, ils n'étaient pas fait pour regarder seulement vers le bas... Mais bon, si j'en suis presque à l'état liquide, je pense que j'ai encore de la marge avant d'atteindre l'état gazeux,... Et c'est tant mieux ! 

 

Par contre,  Mon Terrien Préféré a opté depuis 10 jours pour une autre transformation : En fait, il a opté pour le concept "Super-Rigide" (je n'ai pas dit "psycho-rigide !)

lumbago

Eh oui, mon Amour De Jardinier s'est coincé le dos et hérite d'un lumbago, ce qui complique largement l'organisation de la maison : déjà, il ne peut plus tuteurer Son Légume Préféré, Sa plus Jolie Courgette (euh, c'est moi !),  mais il ne peux plus non plus me coucher, me lever, laver le p'tit dernier (bien appliqué à rester le petit dernier !), faire à manger, travailler, ...

Bref, je crois qu'il en a plein le dos, et c'est peu de le dire : il faut nous voir pour y croire !
L'un se déplaçant sur une patte, le dos courbé à ne cesser de mater le plancher ; l'autre installée dans son fauteuil roulant, quasiment allongée pour taper les mots sur son écran, mais pas trop, sinon la déglutition se met en "option" et je me noie car mes bronchioles, légèrement affaiblies, ne fonctionnent pas encore façon branchies !

Et puis, vous connaissez les Bonshommes !  Dès qu'ils ont mal quelque part, ils se transforment en véritables cauchemars... Heureusement que c'est La-Soi-Fée qui est atteint de SLA dans notre maisonnée, sinon je crois que j'aurais pété un plomb et l'aurais oublié quelques mois... Dans le salon !
 

Mais la Vie est bien faite, Mon Terrien Préféré prend bien soin de Sa Dulcinée, qui évite de trop râler. C'est difficile d'être un Mari-Aidant quand le dos lâche et que les Minots vous demandent sans relâches. Mais heureusement, les Grands étaient biens Présents pour coucher leurs parents, leurs souhaitant "bonne nuit"  doucement.

C'est ça aussi la Solidarité Familiale : que Chacun vive sa Vie d'Enfant et de Grand, et savoir Serrer les Rangs quand les moments deviennent vraiment trop embêtants. Merci à vous, ... Certaines fois, rien à dire : "Vous êtes GÉANTS  !"


Quant à moi,  je repars dès lundi  en "séjour de répit" : Mon Terrien Préféré va pouvoir se reposer... En tentant de construire un nouveau poulailler !!