mais keske je fous la

 

Avec la SLA, je me pose des fois la question : Mais qu’est-ce que je fous là ?  

Pas facile de se faire laver le derrière quand on ne plus faire marche arrière ; quand l’hiver empêche de sortir et le moral tend à déguerpir ; que toutes les auxiliaires de vie sont absentes et que du coup vous prenez du poids dans la vie de vos aidants et aidantes ; plus vous maigrissez et plus vous pesez ;

 

Qu’est-ce que je fous là ?  La question Patatras …

Qui amène une question-réponse : Mais qui va là ?  C’est toi !!?

Oui, c’est bien moi, pas tout à fait comme les autres, mais je ne suis pourtant pas autre chose ; un peu appareillé et un rien muet qui m’empêche de déconner ouvertement alors je ris et pleure en Dedans ; vous pensez que La-Soi-Fée cesse de raisonner parce qu’elle ne peut plus parler alors qu’elle ne cesse de cogiter et de s’essayer à une vie souvent dans le moment présent,…  ce qui ne se fait pas aisément…

 

Qu’est-ce que je fous là ? 

C’est un peu pour moi que j’accepte cette vie-là mais c’est beaucoup à cause de toi que je me bats : pour être utile quand j’ai l’air futile et tellement immobile ; je lis dans tes yeux qu’à ma place, tu n’existerais pas, et pourquoi pas ?  Je te dérange tellement parce que je représente ce qui te fait peur… Un corps et beaucoup de malheurs.

 

Alors, qu’est-ce que je fous là ?

Tu ne vois pas que derrière le drame de la situation, il y a une femme qui a raison : elle est maman et c’est tout, elle est épouse malgré tout, elle est amie avant tout. Amie-Amour, c’est un Tout. Je suis là et pourquoi pas ?

Je chante la Vie alors que souvent tu passes à côté ; j’ai le temps de la savourer et de l’alimenter avec de jolies pensées… Je suis désespérée des fois, j’ai la haine parfois, j’aime trop souvent la vie et son temps.  

 

Regardes moi dans les yeux et lis mes moments douloureux et heureux.  Enfin, tu seras à côté de moi,  dans une osmose silencieuse et ensemble on sera là et on saura pourquoi...