2014_05_24 les poussins de cocotte (4)

 

Après avoir profitée pleinement de nos gallinacés, (et ce jusqu'à leur accompagnement "au vin blanc") en hiver dernier (lire le post ici), je regarde mes nouveaux amis qui sont nés il y a une quinzaine de jours.

Mon Terrien Préféré ne pouvant pas s'occuper de veiller à leurs bien-être durant leurs premières heures, c'est notre Anaël qui s'en est chargé ! Il a remit les poussins au chaud sous leur maman, a mixé les gros grains de blé pour les concasser, et les a surveillé lorsqu'ils découvraient le jardin ...

Coincée sur la terrasse par ma SLA, je ne pouvais qu'encourager mon bonhomme à persévérer malgré la mort du petit dernier ; avec ses copines, nos petites voisines, ils sont partis l'enterrer près du pommier...

Depuis, je m'émerveille devant cette maman-poule collée à ses bébés : elle a de la chance ma Cocotte de pouvoir les consoler et les rassurer ; elle accoure dés qu'ils piaillent ; elle leurs montre comment gratter la terre pour y dégoter les vers ; et dés qu'on les embêtent, c'est elle qui vous agresse !

Euh, moi c'est pas pareil ...
bon, c'est vrai que même avant la SLA, on me trouvait rarement dans le jardin les fesses en l'air pour y choper des vers....
Pourtant,

  • si l'un de mes enfants se casse les dents au-delà de la terrasse, je le regarde en sang désespérément et constate juste ses hurlements qui appellent "Mamannnnnnnn" ;
  • pour jouer avec eux, je leurs explique le déplacement de mes pions et trois coups après le commencement, je pourrais planter mes dents dans le gras de leurs avants-bras tellement ils abusent du "maman, je ne comprend pas !" ;
  • quand ils se disputent et que je dois m'affirmer, je pense à Cocotte et à son bec effilé :je fronce mes sourcils (qui restent à peu près agiles), tente de lever mon doigt (qui reste en bas !), utilise ma voix de baryton sans effets sur leurs échanges de j'tons ...

La seule solution que j'ai, mais que ma poule n'a pas, c'est ... "ok,j'appelle Papa !" 
Là, le résultat est immédiat ! Même non-adepte des fessées, l'autorité de Mon Terrien Préféré fait effet. Rien à voir avec le coq du poulailler qui ne pense qu'à batifoler !

Voilà où m'emmènent mes réflexions à la vision de Cocotte et de ses rejetons : Ses poussins, bien que mignons, ne valent pas les Miens ; Mon Terrien Préféré n'a rien à envier à Son Coq déluré ; et surtout...

Même si je suis une maman avec la SLA, moi et Mes marmots, on ne finira jamais en poule-au-pot !
OUF !!! (pour voir l'album, cliquez ici)