En avril 2012, ma famille et mes amis ont organisé une soirée (cliquez ici pour voir l'album) pour récolter des dons afin de nous permettre d'aménager notre maison.

20140428_181202

En même temps, voyant arriver la dépendance, je me suis imaginée là ou tout le monde va plusieurs fois par jour, seul (e) ou au mieux, en compagnie du dernier "Elle", voir du "Monde Diplomatique" pour les plus aguerris.
Bon, je sais que quelques-uns y ramènent aussi téléphone ou tablette, mais moi ce n'était pas ma recette : je m'asseyais tranquillement sur la cuvette, et je regardais par la fenêtre mes enfants jouer dans le jardin, en profitant de ce moment serein, loin de mes chérubins.

La petite source asséchée, ou le grand paquet déballé, je déroulais le rouleau de papier WC, et je finissais de nettoyer mon fessier. Rien de plus normal pour les bipèdes de nos sociétés occidentales.


Comment envisager alors cet instant de plénitude dans ma nouvelle salle de bain, et ...sans les mains ?

Mon Terrien Préféré , toujours attentif aux appréhensions de Sa Fée, s'est mit à fureter pour me dégoter un WC pas trop laid, ...un WC Japonais !

Depuis que je l'ai, et plusieurs fois par jour, je pense émue à ma tribu, qui m'a permis de garder l'autonomie de ma pause-pipi : debout pour commencer, mon copain japonais me reconnaît. Il se met en mode ventilation dés que mon auxiliaire de vie pose mon popotin sur le caisson. Après la commission, j'ai le choix entre plein de boutons : le multijets au risque de me laver le menton en même temps que les bas-fonds ; l'aller-retour qui nettoient les contours ; les gouttelettes qui rafraîchissent les ailettes...

Et.je peux aussi varier la pression, mais là attention ... (roulement de tambours), . on passe rapidement du "lavant" au lavement, alors il vaut mieux contrôler encore un peu son doigté au risque de finir perforée !! (à déconseiller pour les SLA avancées)

Puis, tranquillement on se met en mode séchage, en évitant de trop souffler pour ne pas finir grillée et permanentée !

20140428_181237

Comme vous pouvez le constater, tout est une question de dosage et pas seulement de nettoyage.

Alors, pour m'amuser, quand une amie ou un parent vient dormir à la maison , je met tous les boutons sur "haute-pression"...Et quand j'entends les hurlements, je ne peux pas m'empecher d'y méler mes fous-rires décapants (qui commencent à ressembler à des grognements)... et vous savez quoi, et ben j'adore ça !

La-Soi-Fée ne peux décidemment pas résister à un bon moment à partager, et celà, même dans l'intimité !

Merci à vous famille et amis de m'avoir fait don de ce cadeau  : je suis toujours autonome sur mon trône, et si c'est très marrant, c'est avant tout super important quand on devient dépendant !