Ce matin, comme souvent, j'ai une tendre pensée pour un Homme ; un Grand, un Bel, un Sacré Bonhomme.

DSC_0089

J'ai toujours eu pour Lui des sentiments d'amour et d'admiration forts et puissants.

Seule l'influence de Mademoiselle Pudeur à restreint ma capacité à lui dire de vive voix ce que je ressentais : alors, depuis quelques années, je prend ponctuellement ma Plume pour lui dire que je l'aime. Juste comme çà, dans un élan spontané, et parce que, happée dans le quotidien, j'en oubliais l'Essentiel : oser partager mes Emotions et mes Sentiments, dans une société qui tend à les réprimer.
On préfère mettre en place de complexes stratégies de communication mais pour se dire quoi ?

Mon Papi a presque 100 ans. Il est né en juillet 1914, a vécu deux guerres et, comme d'autres alsaciens, il s'est retrouvé sur le front russe, puis a été emprisonné de dures années à Tambov.  Pour sa femme, ma mamie, il a été déclaré disparu : alors elle a été l'attendre à toutes les arrivées de trains, sans savoir s'Il en descendrait un jour. Et, un jour, il fut là, et mon papa a enfin connu son papa.

Comme la vie a la même fin pour tous, Mamie est partie, et mon Papi est toujours avec nous. Mais "ainsi va la vie", pas vrai Papi ?

Depuis mon diagnostic, Toi et Moi avons un autre bout d'Histoire en commun : on sait tous les deux que nous sommes plus loin du Début que de la Fin...

Mais qu'importe où nous allons, nous sommes tous deux Amoureux de la Vie et des vrais Combattants du Présent.

Aujourd'hui, avec la S.L.A, j'ai du mal à parler, et avec tes appareils, tu as du mal à m'écouter. Pourtant j'ai encore tant de choses à te raconter ! C'est pas si grave en fait. Toi qui aime tant les mots, tu sais aussi qu'ils n'ont de sens que par l'Emotion et le Contenu qu'ils transportent avec eux : donnons tous les deux du sens à nos silences, et une main posée sur la Tienne, un regard échangé nous suffira pour devenir des bavards invétérés !

Si vous avez la chance comme moi d'avoir un papi, une mamie, un papé ou une mamé près de vous encore, ne laissez pas La Grande Muette s'installer et inventez de nouvelles manières de parler. Et, pour ceux dont les aieux se sont déjà envolés...chut...faites silence pour les Ecouter !